Vrai Cristal Baschet vs SonicCouture Glass Works — Pt. 1

Blog “Dans l’Atelier du Compositeur” & “Sculpteur de Notes”

Vrai Cristal Baschet vs SonicCouture Glass Works — Pt. 1

vendredi 31 octobre 2014 Ă  22:53, par Alexis SAVELIEF, dans ExpĂ©rimentations sonores, Instruments de musique (et fait partie de la sĂ©rie Vrai Cristal Baschet vs Instruments virtuels) — ⏱ 5 min.

Aujourd’hui, un article unique dans l’histoire de ce blog, puisque je vais tester un instrument virtuel ! L’instrument en question est SonicCouture Glass Works v.2, et mon test en question portera sur leur Ă©chantillonnage du Cristal Baschet.

Mise au point avant d’aller plus loin : J’ai ACHETÉ un exemplaire de cet instrument virtuel avec mes propres deniers. Ce test est donc libre et indĂ©pendant. Je n’ai reçu aucune incitation, ni aucune compensation Ă  le faire.

Puisque je ne travaille qu’avec des musiciens de chair et de sang, ou que je sample moi-mĂȘme et avec l’aide de mon compĂšre Guillaume Tristant certains instruments, c’est le seul instrument virtuel que j’ai achetĂ© de toute ma vie (en dehors de la version des sons orchestraux de Garritan livrĂ©e avec Finale). Mais pour une fois, je trouvais intĂ©ressant de proposer un comparatif entre un vrai Cristal Baschet et les sons Ă©chantillonnĂ©s par SonicCouture. Et pour cela, il me semble ĂȘtre bien placĂ©.

Car ce n’est pas nouveau : depuis toujours je suis particuliĂšrement sensible aux sons de friction, de verre, de mĂ©tal et d’eau. Le Cristal Baschet les regroupe tous en un seul instrument !

Il y a un peu plus d’un an, je mettais en ligne une bande-annonce “teaser” pour mon “Concerto pour Cristal Baschet & Orchestre”. À cette fin, j’avais rĂ©alisĂ© un clip vidĂ©o et Ă©crit spĂ©cialement une partition, enregistrĂ©e pour l’occasion avec Michel Deneuve au Cristal Baschet, et moi-mĂȘme au violoncelle.

Ces temps-ci, je travaille sur le troisiĂšme mouvement, dans le peu de temps libre dont je dispose ; mais j’ai dĂ©jĂ  Ă©crit les quatre toutes derniĂšres pages du Concerto en juin dernier


MĂȘme si j’écris avec du papier et un crayon, j’ai pris pour habitude de tester ensuite ma musique sur mes proches, de prĂ©fĂ©rence non-musiciens, en rĂ©alisant des maquettes rudimentaires. Mais j’en ai eu marre de mettre un son de Pad Ă  la place du Cristal, ce qui nous mĂšne au test d’aujourd’hui.

Glass Works v.2 de SonicCouture :

Le Cristal Baschet a été échantillonné en 2009 par SonicCouture, avec quatre modes de jeu différents :

  • sons tenus
  • sons courts accentuĂ©s
  • jeu avec baguettes dures
  • jeu avec baguettes douces
  • une banque orpheline contenant divers effets avec baguettes

L’interface est sobre mais trĂšs facile Ă  utiliser. Pour sĂ©lectionner les quatre modes de jeu principaux, il suffit de passer par les keyswitch (avec possibilitĂ© de changer les touches assignĂ©es aux keyswitches par dĂ©faut, dans l’onglet “Options” ?).

L’interface de l’instrument virtuel SonicCouture Glass Works v.2 : Le Cristal Baschet

Configuration du Cristal Baschet échantillonné :

D’abord, parlons de la configuration du Cristal Baschet tel qu’il a Ă©tĂ© Ă©chantillonnĂ©, car rappelons-nous que le Cristal est un vrai mĂ©cano, dont on peut changer divers Ă©lĂ©ments en un clin d’Ɠil ! SonicCouture a fait appel Ă  Thomas Bloch, multi-instrumentaliste parisien, spĂ©cialisĂ© dans les instruments rares : Ondes Martenot, Harmonica de Verre, Waterphone MegaBass et Cristal Baschet entre autres. Son Cristal comporte un grand pavillon en feuille d’inox -la flamme-, et trois rĂ©sonateurs plus petits en fibre de verre.

Par comparaison, je demande pour mon Concerto un Cristal avec un grand rĂ©sonateur en inox, un rĂ©sonateur grave en fibre de verre sur le cĂŽtĂ©, deux rĂ©sonateurs mĂ©dium et aigu en carbone, et une pĂ©dale reliĂ©e au rĂ©sonateur en inox. Cette configuration, que Michel Deneuve a utilisĂ©e lors de la session d’enregistrement de la bande-annonce “teaser” de mon Concerto, est beaucoup plus colorĂ©e que celle de Thomas Bloch utilisĂ©e pour Ă©chantillonner l’instrument. En effet, la pĂ©dale reliĂ©e Ă  la feuille en inox permet d’obtenir des effets cuivrĂ©s d’une grande beautĂ©, absents dans cette banque de sons.

Autre diffĂ©rence importante : J’écris pour un Cristal dont l’ambitus s’étend du fa grave quatre lignes en dessous de la portĂ©e de clĂ© de fa, jusqu’au sol quatre lignes supplĂ©mentaires au dessus de la portĂ©e en clĂ© de sol, soit un peu plus de cinq octaves ! Le Cristal Ă©chantillonnĂ© ne commence quant Ă  lui qu’au do grave du violoncelle et atteint le sol quatre lignes au dessus de la portĂ©e de clĂ© de sol, soit quatre octaves et demie. CombinĂ© Ă  l’absence du rĂ©sonateur grave sur le cĂŽtĂ©, on perd en profondeur de son.

Points faibles :

  • Ambitus restreint par rapport Ă  un grand Cristal de Concert
  • Pas de pĂ©dale donc pas d’effet cuivrant, trĂšs dommage pour des notes tenues auxquelles des vagues cuivrantes pourraient apporter de la vie ! On entend un peu de cuivrĂ© par contre sur les accents.
  • Les graves sont pauvres et vraiment pas terribles : la premiĂšre octave racle beaucoup, cela manque de prĂ©cision, certaines notes sont sales lors de l’attaque, ou bien avec des rĂ©sidus dans leur rĂ©sonance, et certaines notes sont mĂȘme fausses ! Cette remarque est valable aussi bien pour les sons “accent” que “sustain”. C’est peut-ĂȘtre dĂ» Ă  une prise imparfaite lors de la prise de son, mais l’on aurait souhaitĂ© un peu plus de soin apportĂ© Ă  l’enregistrement de cette octave grave.
  • Dans les Sfx, on ne trouve aucun effet de glissandos de verre “Waterfall”, qui ressemble Ă  du Waterphone, ni d’effet glissando-trĂ©molo “Électronique”, et c’est trĂšs dommage ! De mĂȘme, plus de jeux avec baguettes sur la tĂŽle inox aurait Ă©tĂ© apprĂ©ciable. Enfin, on note l’absence totale d’effets de superball


Points forts :

  • Les aigus sortent bien, alors qu’ils sont difficiles sur un vrai Cristal Baschet !
  • Hormis les graves, les sont sont assez homogĂšnes
  • Les deux jeux avec baguettes sont un succĂšs, mĂȘme si c’était le plus facile Ă  rĂ©ussir il est vrai ; d’ailleurs, la prĂ©cision atteignable est meilleure sur l’instrument virtuel qu’en vrai, puisque les notions de distance et de repĂ©rage entre les masses mĂ©talliques n’existe pas sous Kontakt
  • L’interface est excellente : sobre et intuitive
  • “Powered by Kontakt”, donc disponible pour Kontakt Player. Malheureusement, pour Kontakt 5.1 minimum, donc pour Windows 7 minimum

Impression d’ensemble :

Cette librairie de sons de verre vaut le dĂ©tour. MĂȘme si l’on considĂšre sĂ©parĂ©ment le Cristal Baschet, et malgrĂ© les faiblesses relevĂ©es ci-dessus, cet instrument virtuel est plutĂŽt rĂ©ussi, ne serait-ce que pour l’initiative d’avoir Ă©tĂ© les premiers Ă  Ă©chantillonner de façon commerciale un Cristal Baschet. Par ailleurs, tant que l’on n’attend pas l’impossible de ce Cristal virtuel, l’ensemble est un succĂšs. Comme toujours, cette impression de rester sur sa faim ne vaut que si l’on a accĂšs Ă  un vrai Cristal Baschet, avec un cristaliste humain, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. En revanche, pour proposer des maquettes plus que satisfaisantes, SonicCouture Glass Works v.2 tient ses promesses, il n’y a plus qu’à espĂ©rer une mise Ă  jour v.3 avec de nouveaux Ă©chantillons dans quelque temps !

Avant de passer aux extraits sonores comparatifs pour vous permettre de vous faire votre propre idĂ©e, je signale qu’une banque de sons d’Euphone est rĂ©cemment parue chez Spitfire. L’Euphone est un proche cousin du Cristal Baschet, et le travail d’échantillonnage semble avoir Ă©tĂ© poussĂ© assez loin.

Les extraits sonores :

  • La version Cristal Baschet solo avec SonicCouture Glass Works v.2. J’ai rĂ©alisĂ© cette maquette simplement sous Finale 2014. Je me suis permis une seule addition : l’utilisation d’un effet de verre “Waterfall” au Cristal Baschet provenant de la session d’enregistrement originale de ma partition, autrement le passage Ă©tait vide. À part les graves qui manquent de profondeur et de richesse dans leur timbre (j’ai dĂ» octavier la note finale), je trouve que cette librairie sonore du Cristal s’en tire pas mal du tout !
 Mais je continuerai toujours Ă  faire appel Ă  Michel Deneuve, c’est tellement mieux !
  • La version Cristal Baschet solo interprĂ©tĂ©e par Michel Deneuve (Cristal isolĂ©)
  • Et enfin, pour rappel, la version complĂšte, avec le Cristal Baschet interprĂ©tĂ© par Michel Deneuve, et les violoncelles par moi-mĂȘme

Pour se rafraßchir la mémoire


Ceux qui le souhaitent, peuvent revoir la bande-annonce teaser ci-dessous :


 et mĂȘme le making of ! Au programme : la session d’enregistrement avec Michel Deneuve au Cristal Baschet solo, et les effets spĂ©ciaux visuels de la bande-annonce teaser


À suivre dans le prochain Ă©pisode, avec le test de Spitfire Euphone


Ce billet fait partie d’une sĂ©rie intitulĂ©e

â–ș Vrai Cristal Baschet vs Instruments virtuels ◄

Voici un rĂ©capitulatif des articles de la sĂ©rie :

  1. Vrai Cristal Baschet vs SonicCouture Glass Works — Pt. 1 (vendredi 31 octobre 2014 à 22:53)
  2. Vrai Cristal Baschet vs Spitfire Titanium Euphone — Pt. 2 (mardi 18 novembre 2014 à 17:59)