“Flammes de MĂ©tal”

pour trompette solo, violoncelle & 7 gongs résonants

Flammes & cƓur du gong Tone of Life Quatre ÉlĂ©ments — Feu
“Flammes de MĂ©tal”
pour trompette solo, violoncelle
& 7 gongs résonants
AS #9-2021
Informations

Commanditaire : Commande de l’Orchestre National de Bretagne

AnnĂ©e de composition : 2021

DurĂ©e : 8’-10’

Nomenclature : Trp. / Vlc. / 7 Gongs (pas d’exĂ©cutant associĂ© aux gongs)

Présentation

“Flammes de MĂ©tal” est une Ɠuvre expĂ©rimentale assez curieuse. Je songeais Ă  ce concept depuis au moins quatre ou cinq ans dĂ©jĂ , lorsque j’en ai parlĂ© Ă  Marc Feldman, administrateur de l’Orchestre National de Bretagne (ONB), avec lequel j’étais alors compositeur en rĂ©sidence.

L’idĂ©e de dĂ©part l’intrigua, ce qui donna le coup d’envoi de cette Ɠuvre prospective, qui apparaĂźt un peu en dĂ©calage avec le reste de mon catalogue. Cette Ɠuvre a d’ailleurs vocation Ă  rester un peu en marge de ma production artistique habituelle. Imaginez : sur la scĂšne, 7 gongs, disposĂ©s Ă  hauteur de buste, en arc de cercle face au public. Ajoutez un violoncelliste et un trompettiste, mais retirez le percussionniste ! Tel est le point de dĂ©part de ces “Flammes de MĂ©tal”, sorte de duo pour 2 exĂ©cutants et demi. Qu’adviendrait-il si l’on ne faisait entendre les gongs qu’en rĂ©sonance par sympathie ?

Rappelons que les rĂ©sonances par sympathie, c’est quand les frĂ©quences harmoniques d’un corps sonore au repos possĂšdent des correspondances, des affinitĂ©s, avec les frĂ©quences Ă©mises par un autre corps sonore dĂ©jĂ  en vibration, ce qui a pour effet de mettre en vibration le corps sonore au repos, par excitation indirecte. Curieuse idĂ©e, n’est-ce pas ?

Pourtant, cette possibilitĂ© m’avait Ă©tĂ© suggĂ©rĂ©e directement par mes gongs ! En effet, Ă  une Ă©poque, un Ă  deux gongs trĂŽnaient en permanence dans ma piĂšce de travail. Parfois les sept, assez rarement, mais, dĂ©jĂ  avec un gong, les rĂ©sonances pouvaient ĂȘtre assez sidĂ©rantes : lorsque j’écoutais de la musique, ou lorsque je travaillais mon violoncelle, je me trouvais alors entourĂ© de rĂ©sonances mystĂ©rieuses. En extrapolant, et en imaginant ma collection de sept gongs au complet, en prenant deux instruments puissants et Ă  large ambitus, tels que le violoncelle et la trompette, afin de couvrir une large partie du spectre des frĂ©quences, il me semblait qu’il y avait lĂ  une belle opportunitĂ© d’expĂ©rimentation, Ă  explorer au travers d’une Ɠuvre un peu plus formelle que mes bricolages expĂ©rimentaux du dimanche.

L’écriture mĂȘme de la piĂšce a reprĂ©sentĂ© un challenge pour moi, puisqu’il m’était impossible de tester directement ce que j’écrivais. Les gongs allaient-ils entrer en vibration comme je l’espĂ©rais ? Leurs rĂ©sonances seraient-elles suffisantes pour ĂȘtre audibles depuis le public ? En guise de prĂ©paration, j’ai passĂ© des jours et des jours Ă  analyser les spectres de mes gongs, en les excitant de diffĂ©rentes maniĂšres. Mais Ă  l’arrivĂ©e, le concept, fort sur le papier, sera-t-il crĂ©dible ? Telle est la question, Ă  laquelle je n’ai pas encore de rĂ©ponse


Je considĂšre pour le moment cette piĂšce comme semi-achevĂ©e : elle recevra sans aucun doute des retouches, voire des amĂ©nagements plus ou moins consĂ©quents. Lors des rĂ©pĂ©titions, nul doute qu’il faudra procĂ©der Ă  une recherche et Ă  une balance pour Ă©quilibrer les diffĂ©rentes composantes de l’Ɠuvre (le violoncelle, la trompette, et les gongs). Le placement du violoncelliste et du trompettiste sera probablement dĂ©terminant, et je devrai probablement me livrer Ă  un jeu d’équilibriste pour conserver un fil conducteur, tout en mĂ©nageant des temps de rĂ©sonance purs. En un mot, il me tarde de pouvoir tester le concept, et de terminer la rĂ©-Ă©criture de l’Ɠuvre, car pour une fois, la phase d’écriture ne peut se faire qu’en deux temps.

Alexis Savelief
Vous avez aimĂ© cette Ɠuvre ?
DĂ©couvrez maintenant “5 Æncres Marines”, pour orchestre symphonique, de Alexis Savelief !