Mouvement 3 de la “Symphonie n°9” de Ludwig van Beethoven

Blog “Dans l’Atelier du Compositeur” & “Sculpteur de Notes”

Mouvement 3 de la “Symphonie n°9” de Ludwig van Beethoven

vendredi 5 mars 2010 Ă  20:14, par Alexis SAVELIEF, dans Composition musicale, Dans l’atelier du compositeur — ⏱ 1 min.

L’autre jour, c’est avec Ă©merveillement que j’ai rĂ©Ă©coutĂ© la NeuviĂšme Symphonie de Ludwig van Beethoven, pour la premiĂšre fois depuis des annĂ©es et des annĂ©es. Dans mon souvenir, cette symphonie, c’est restrictivement, et injustement, l’Hymne Ă  la Joie
 Me voilĂ  Ă  redĂ©couvrir le troisiĂšme mouvement, sublime.

Je vous propose de commencer par regarder le début de ce mouvement :

Vous pouvez tĂ©lĂ©charger un fac-similĂ© du manuscrit sur IMSLP, comme d’habitude, que vous ouvrirez Ă  la page 189, et vous pourrez en profiter pour tĂ©lĂ©charger Ă©galement la rĂ©duction pour piano rĂ©alisĂ©e par Franz Liszt (c’est le tout dernier rĂ©sultat), Ă  prendre Ă  la page 39.

La musique se suffit Ă  elle-mĂȘme, je vais donc simplement attirer votre attention sur quelques dĂ©tails :

Ce mouvement se renouvelle sans cesse, et pourtant il ne s’agit que de variations sur deux thĂšmes tout simples. Le premier thĂšme est une succession de toniques et de dominantes ! L’utilisation des renversements et l’orchestration du passage donnent pourtant une immense richesse Ă  ces quelques mesures, une alternance de toniques-dominantes, et une alternance de cordes puis de bois. Pas compliquĂ©, efficace, et merveilleux.

À vrai dire je n’ai pas souvenir d’avoir entendu d’autre Ɠuvre Ă  la fois aussi simple harmoniquement et orchestralement, et pourtant avec une telle sensation de plĂ©nitude et une multitude de saveurs.

Je reste sans mots Ă  chaque fois que j’écoute cette musique, j’arrĂȘte donc mon article ici pour vous laisser Ă  votre tour (re)savourer le gĂ©nie de Beethoven, dĂ©jĂ  loin mais tellement plus moderne que bien des heures de musique composĂ©es de nos jours.