Copie musicale sous Finale

Blog “Dans l’Atelier du Compositeur” & “Sculpteur de Notes”

Copie musicale sous Finale

jeudi 5 septembre 2013 Ă  19:38, par Alexis SAVELIEF, dans Copie musicale, Finale, Gravure musicale, Logiciel de notation musicale, Notation musicale, PrĂ©paration musicale, Sculpteur de notes — ⏱ 5 min.

J’utilise Finale en tant que compositeur, bien sĂ»r, mais aussi pour rĂ©aliser des travaux de copie musicale pour des clients. Mon processus est trĂšs diffĂ©rent dans ce cas, puisqu’il n’y a pas de partie crĂ©ative, contrairement Ă  lorsque je copie ma propre musique, oĂč, jusqu’au dernier moment, j’apporte des modifications.

L’annĂ©e derniĂšre, je vous livrais mes prĂ©fĂ©rences personnelles en matiĂšre de copie musicale. Aujourd’hui, voici quelques astuces que j’utilise avec Finale :

Généralités sur le texte

Je n’utilise les “Text Blocks” que pour le titre, les numĂ©ros et en-tĂȘtes de page, le copyright, le nom du compositeur. Pour tout le reste (tempos, nuances, modes de jeu, indications d’expression) j’utilise les “Expressions” en paramĂ©trant les options convenablement (notamment pour les tempos, pour apparaĂźtre sur les bonnes portĂ©es et bien “casser” les “Multimeasure Rests”). Je n’utilise pratiquement pas les “Shape Expressions” car l’éditeur de graphiques de Finale date de l’ñge de pierre est n’est vraiment pas fiable lorsqu’on les redimensionne. Attention Ă  toujours bien attacher Ă  la bonne portĂ©e les “Expressions” et “Smart Shapes”, autrement elles n’apparaĂźtront pas dans les bonnes parties sĂ©parĂ©es.

Saisie des notes

J’entre d’abord toutes les notes du mouvement ou pour un lot de pages donnĂ© avec “Speedy Entry”, sans me prĂ©occuper des autres indications. Je travaille en mode “Scroll View”, en utilisant au besoin des “Bookmarks” et des “Staff Sets”.

Pour le copier-coller, Finale propose de ne copier que certaines informations en utilisant des filtres, c’est une fonction trĂšs puissante et trĂšs pratique. Et si votre portĂ©e comporte plusieurs voix et que vous souhaitez ne travailler que sur l’une d’entre elles (que ce soit pour l’effacer, lui appliquer des articulations ou autres), pensez Ă  n’afficher que la voix en cours. Un raccourci trĂšs pratique pour crĂ©er rapidement des passages Ă  cheval sur plusieurs portĂ©es (“cross-staff”) : sĂ©lectionnez les notes Ă  dĂ©placer puis faites Alt+Maj+↑ ou Alt+Maj+↓

Mise en page du conducteur

La mise en page est toujours un peu compliquĂ©e dans les dĂ©buts. Prenez le temps de bien comprendre comment fonctionnent les marges de page, les marges de systĂšme ainsi que les diffĂ©rents types de redimensionnement (outil “%”).

Lorsque j’entame cette Ă©tape je passe en mode “Page View” et dĂ©sactive “Automatic Music Spacing” et “Automatic Update Layout”. C’est trĂšs important car Finale a tendance Ă  reformater sans qu’on lui demande, ce qui est pratique pour la saisie des notes mais pour la mise en page de musique contemporaine peut obliger Ă  repasser sans cesse derriĂšre lui.

Je commence alors Ă  faire l’espacement (avec l’un des nombreux plugins du prolifique Jari Williamsson ! Ses plugins [gratuits] sont tout simplement incontournables) et Ă  rĂ©partir les mesures sur les systĂšmes. Je verrouille chaque systĂšme pour que plus rien ne bouge : si un systĂšme vous plaĂźt tel quel, sĂ©lectionnez n’importe quel endroit de ce systĂšme et faites Ctrl+L (le raccourci fonctionne aussi si vous avez sĂ©lectionnĂ© plusieurs systĂšmes). Si vous souhaitez les rĂ©partir autrement, sĂ©lectionnez les mesures que vous souhaitez verrouiller sur un systĂšme puis faites Ctrl+M -> “Lock selected measures into one system” -> “OK” Si vous cachez les portĂ©es vides et que vous souhaitez mettre plusieurs systĂšmes sur une page, apprenez Ă  dĂ©finir les marges de systĂšme puis avec l’outil “Page Layout” faites “Space Systems Evenly”.

Je travaille ensuite Ă  un trĂšs gros pourcentage et entre toutes les autres informations de la partition. Certains outils trĂšs pratiques : “JW Space System Dividers”, “JW Change”, “JW Note Spacing”, “TG Tools Tremolos” (pour crĂ©er des trĂ©molos entre plusieurs notes), “TG Tools Harmonics” (pour crĂ©er des harmoniques artificiels de cordes), “TG Tools Align/Move Dynamics” (pour aligner convenablement sur une mĂȘme ligne les nuances et les soufflets par exemple). J’utilise extensivement tout un assortiment de “Meta-tools” (= raccourci) pour les “Expressions”, “Articulations” et “Smart Shapes”. Assigner un raccourci est trĂšs simple et trĂšs pratique dans Finale, cela vaut le coup d’apprendre Ă  le faire. N’oubliez pas que vous pouvez crĂ©er des “Custom Smart Shapes” : “Smart Shape Tool” -> Ctrl+clic sur “Custom Line Tool”. Lorsque plusieurs portĂ©es ont les mĂȘmes nuances de soufflet, outre l’utilisation du copier-coller avec filtres, je crĂ©e un soufflet propre puis je sĂ©lectionne tous les soufflets qui doivent ĂȘtre identiques, clic droit sur le soufflet propre -> “Align Vertically” ou “Align Horizontally”.

Pensez Ă  utiliser des “Staff Styles” lorsque vous avez besoin de portĂ©es avec un nombre de lignes diffĂ©rent, ou que vous souhaitez cacher certains Ă©lĂ©ments (noms de portĂ©e, silences), ou encore si vous voulez des tĂȘtes de notes diffĂ©rentes. Les “Staff Styles” sont trĂšs puissants et permettent de simplifier certains aspects graphiques. Par ailleurs, vous pouvez les appliquer Ă  la fois au conducteur et aux parties sĂ©parĂ©es, ou seulement l’un ou l’autre.

Parties séparées

J’enregistre une deuxiĂšme version du score pour les parties sĂ©parĂ©es liĂ©es, avec le suffixe “[PARTS]” ou “_forParts” puis je prĂ©pare les parties sĂ©parĂ©es dans ce deuxiĂšme conducteur. En effet, les parties liĂ©es sont une bonne idĂ©e, mais quelques dĂ©fauts de conception me font utiliser cette option hybride. Dans les parties liĂ©es un certain nombre de paramĂštres peuvent ĂȘtre indĂ©pendants du conducteur. Il est possible de les dissocier du conducteur ou les rĂ©-associer. Jusque lĂ  tout va bien, malheureusement dĂ©placer une note indĂ©pendamment n’est pas possible, et les soufflets <> n’ont d’indĂ©pendant que la position verticale, pas la position horizontale ni la longueur, ce qui est impensable pour les positionner prĂ©cisĂ©ment au vu de l’espacement forcĂ©ment diffĂ©rent entre le conducteur et les parties sĂ©parĂ©es.

Par prĂ©caution, dans chaque partie sĂ©parĂ©e je commence par sĂ©lectionner tout, puis au clic droit “Multimeasure Rests” -> “Break” puis pareil mais pour “Create”. J’ajoute ensuite des rĂ©pliques (merci de ne pas confondre avec des “à dĂ©faut”), ce qui est trĂšs facile avec un plugin : “Scoring and Arranging” -> “Add Cue Notes”. Si vous n’avez qu’un seul fichier pour conducteur et parties sĂ©parĂ©es ce n’est pas un problĂšme, vous pouvez cacher les rĂ©pliques sur le conducteur grĂące aux “Staff Styles”. Enfin je fais l’espacement, rĂ©partis les mesures, gĂšre les tourne et termine la mise en page.

Lorsqu’il y a des divisions Ă©crites sur une seule portĂ©e dans le conducteur, selon la complexitĂ© soit je crĂ©e une nouvelle portĂ©e et fait manuellement la division (“Move/Copy Layers” au clic droit est trĂšs pratique), soit je dĂ©finis les options de division dans “Manage Parts” avec les “Layers” et les notes du haut et du bas, soit j’utilise des “Staff Styles”.

Aperçu de mon travail de copie musicale

la partition de À l’AgitĂ© du Bocal, que j’ai copiĂ©e pour le compositeur Bernard Cavanna.