De l’évolution rĂ©cente des logiciels de notation musicale, & “Bravura”, nouvelle police d’écriture musicale

Blog “Dans l’Atelier du Compositeur” & “Sculpteur de Notes”

De l’évolution rĂ©cente des logiciels de notation musicale, & “Bravura”, nouvelle police d’écriture musicale

dimanche 20 octobre 2013 Ă  18:41, par Alexis SAVELIEF, dans Copie musicale, Dorico, Finale, Gravure musicale, Logiciel de notation musicale, Notation musicale, PrĂ©paration musicale, Sculpteur de notes — ⏱ 3 min.

“Anne, ma sƓur Anne ! Ne vois-tu rien venir ?”


Tel aurait pu ĂȘtre le titre de ce billet ! Mais passons aux faits


L’équipe de Sibelius, le logiciel de notation musicale principal rival de Finale, a Ă©tĂ© dĂ©localisĂ©e en Ukraine il y a plus d’un an dĂ©jĂ , et les anciens dĂ©veloppeurs de Sibelius ont Ă©tĂ© rĂ©cupĂ©rĂ©s dans la foulĂ©e par Steinberg, Ă©diteur du fameux Cubase. Tout cela, on le savait dĂ©jĂ . Cela fait bien des annĂ©es dĂ©jĂ  que, dans le monde de l’édition professionnelle de partitions musicales, Finale et Sibelius se partagent le gĂąteau — bon, le marchĂ©, mais vous m’avez compris.

Sur le marchĂ© des logiciels de notation musicale, ces derniĂšres annĂ©es la tendance semble malheureusement de ratisser ses utilisateurs le plus large possible, en incluant toujours plus de fonctionnalitĂ©s (souvent boguĂ©es), principalement dĂ©diĂ©es Ă  l’audio et au support des VST. Pour moi cependant, un logiciel de notation musicale devrait dĂ©jĂ  tenir convenablement son rĂŽle de base, Ă  savoir permettre une gravure professionnelle de la musique, suffisamment souple pour faire face Ă  des situations rares et permettre une certaine extensibilitĂ© Ă  ses utilisateurs. Parmi les logiciels de notation existants, moins rĂ©pandus que les deux gĂ©ants que nous avons citĂ©s mais offrant — semble-t-il — de nombreuses possibilitĂ©s et un excellent rendu, nous pouvons citer Score, NoteAbility Pro, LilyPond, et Graphire Music Press Ă  une Ă©poque.

Pour parler de ce que je connais, dans Finale, si l’on additionne les bugs de longue date (nombreux hĂ©las !), les nouveaux bugs introduits avec les nouvelles versions (voire les rĂ©visions a b c des nouvelles versions), et les boĂźtes de dialogue datant du dĂ©but des annĂ©es 90, il y aurait dĂ©jĂ  beaucoup Ă  faire avant de penser Ă  toutes ces nouvelles fonctionnalitĂ©s audio. Il semble que l’équipe de dĂ©veloppeurs de MakeMusic soit sur le point de sortir une nouvelle version avec une rĂ©vision considĂ©rable du code. J’espĂšre que celle-ci sera Ă  la hauteur, et qu’elle n’introduira pas de bugs supplĂ©mentaires, aussi minimes soient-ils, car la coupe est pleine !

En attendant cette nouvelle version de Finale, lĂ  oĂč l’histoire commence Ă  devenir intĂ©ressante, c’est que l’ancienne Ă©quipe de dĂ©veloppeurs de Sibelius travaille depuis plusieurs mois pour Steinberg au dĂ©veloppement d’un nouveau logiciel de notation musicale. Daniel Spreadbury tient d’ailleurs un blog, Making Notes, dans lequel il parle rĂ©guliĂšrement de l’avancement du projet. Leur avantage, c’est que cette Ă©quipe peut repartir de zĂ©ro et tirer parti de la technologie d’aujourd’hui pour mettre au point un logiciel performant sans avoir Ă  maintenir une base de code trop ancien.

Un dĂ©tail qui Ă©veille mon intĂ©rĂȘt : il semblerait que la structure de base ne soit pas basĂ©e sur les mesures et barres de mesures. Par ailleurs, une police musicale a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e, “Bravura”, disponible gratuitement. Je vous suggĂšre de lire l’article du blog consacrĂ© Ă  son dĂ©veloppement : Introducing Bravura, the new music font Le soin apportĂ© Ă  sa conception recoupĂ© Ă  d’autres informations du blog laisse penser qu’un grande attention est portĂ©e pour produire un excellent logiciel orientĂ© gravure/copie musicale.

MĂȘme si les premiĂšres versions seront sans doute en deçà de Finale et Sibelius d’un point de vue maturitĂ©, ce projet semble mĂ©riter qu’on le suive de prĂšs. Par ailleurs, la compĂ©tition ne peut qu’ĂȘtre une bonne chose pour entretenir le dynamisme des Ă©quipes dĂ©veloppement des logiciels d’Avid et de MakeMusic.